Créer son propre Cloud – Partie 6 – Fiabiliser son installation avec du RAID

Il y a environ deux mois, mon cloud, soudainement, s’est mis à ne plus répondre. Après analyse, il s’agissait du disque dur externe USB qui était mort. Bien sûr ma dernière sauvegarde globale remontait à plus de 5 semaines :). Heureusement je n’ai perdu aucun document réellement important.

L’installation de mon Cloud était alors très simple, j’avais le TonidoPlug et un disque dur externe USB branché dessus. Seulement, le disque dur externe, était un disque grand public qui n’a pas supporté d’être allumé 24h/24h. Je conseille donc à tous les utilisateurs de plug computer, de ne pas utiliser des disques durs externes grand public ou d’éffectuer des sauvegardes régulièrement, au moins de manière hebdomadaire!

Pour moi, une seule solution s’imposait: le RAID, et plus particulièrement le RAID1 qui permet d’avoir des disques durs en miroir. C’est-à-dire que les données sont copiées une fois sur le disque principal puis dupliquées sur le second. J’avais déjà pensé à passer en RAID, mais le coût me semblait trop élevé. Effectivement, la technologie RAID demande un investissement certain,  par exemple, pour avoir 1To de capacité, il faut en fait deux disques de 1To et donc dépenser deux fois plus, sans compter l’achat d’un boîtier USB supportant le RAID.

Mon disque dur externe détruit, il me fallait de toute manière investir dans un nouveau support de stockage et plutôt que de prendre le risque de perdre à nouveau mes données en achetant un disque externe à bas coût, j’ai préféré fiabiliser mon installation. Je me suis donc fixé un montant limite de 250€ et j’ai fait une recherche pour trouver le matériel proposant le meilleur rapport fiabilité/prix. Mon choix s’est porté sur les éléments suivants:

  •  ICY DOCK MB662US-2S – Boîtier externe RAID pour 2 disques durs 3″1/2 Serial ATA sur ports USB 2.0 / e-SATA (blanc)
  • 2 disques dur Samsung SpinPoint F3 – HD103SJ – 1 To 7200 RPM 32 Mo Serial ATA II (bulk)

J’ai profité d’une promo chez LDLC pour passer ma commande chez eux, le tout pour 220€. Il est possible qu’il y ait des prix plus intéressants ailleurs sur le net.

La réception et l’installation du matériel se sont passées sans problème, j’étais avec un système fonctionnel et fiable mais non sécurisé. C’est alors que j’ai décidé de ne plus utiliser truecrypt, dont j’avais décrit l’installation dans un post précédent. La raison est que le RAID allait rester en permanence branché sur le cloud, je n’ai pas le besoin de devoir le lire sur un PC windows. J’ai donc opté pour une solution de cryptage native sous linux: cryptsetup. Je ne vais pas m’attarder sur l’utilisation de cryptsetup car il existe déjà beaucoup de tutoriels sur internet, personnellement j’ai utilisé celui-là. L’installation est très facile sur le TonidoPlug, je n’ai eu aucun problème.

Pour finir, voici une vidéo du boitier d’Icy Dock:

et une vidéo très courte (3min) expliquant le RAID1.

5 thoughts on “Créer son propre Cloud – Partie 6 – Fiabiliser son installation avec du RAID

  1. Hello. Merci beaucoup pour cette article, ce boitier USB correspond exactement à ce que je cherchais pour mon serveur. 😛

    Par contre, j’ai deux questions:
    – Tu as pris deux disque dur identiques d’une même série? Si ils ont la même usure, ils risque de tomber en panne en même temps, non? Et si ils ont un défaut de série, même risques?
    – Tu ne chiffres que les disques dur externes?

    La seul chose qui m’empèche de chiffrer les disques dur externes, c’est que ça nécessite ma présence en cas de redémarage de la machine.

    • Salut ParaDoxe, tant mieux si ce boitier peut faire ton bonheur.
      Pour répondre à tes questions:
      – Oui il est conseillé par de prendre des disques durs de même série pour faire un RAID, cela afin d’être sûr d’avoir des disques ayant les mêmes caractéristiques techniques. Il est peut très peu probable qu’il tombe en panne en même temps. Mais cela peut arriver et c’est pourquoi je conseille de quand même faire une sauvegarde mensuelle du cloud sur un PC du réseau. Personnellement j’utilise rsync depuis mon poste Ubuntu pour réaliser cette tâche.
      – Oui je ne chiffre que les disques externes, il n’y a que l’OS dans le TonidoPlug, aucun documents.
      – Mes redémarrages sont très peu fréquent, le seul que j’ai eu à faire, en 8 mois, était après le plantage du disque dur. Je protège mon installation des coupures de courant grâce a un onduleur.

  2. Bonjour,

    Je m’intéresse au cloud , pour mettre ne place une solution chez moi. Google m’a ammené sur on blog. Je sais que ces articles ne sont pas tout récents, mais j’ai quelques interrogations.
    Est-ce qu’il des applis Android et IOS pour TonidoPlug, Si oui sont elles compatibles avec les solutions de chiffrement comme cryptsetup.
    Merci pour tes articles très intéressant.

    • Bonjour, oui il y a une application Tonido pour Android, mais hélas non compatible avec cryptsetup.
      Par contre je ne suis pas très bien sûr de saisir la question. Quand l’image cryptsetup est montée sur le Tonido Plug, les fichiers sont accessibles en clairs depuis l’application Tonido Android.
      Crypsetup permet de protéger les fichiers si le disque dur est volé.

Leave a Reply

%d bloggers like this: